Checklist SEO

Temps de lecture : 17 minutes

Au-delà de l’expérience, le SEO ou référencement naturel est une question de méthode. Dans cet article, nous allons vous partager notre checklist SEO : les éléments à contrôler, à implémenter, à optimiser, pour réussir le référencement naturel de votre site Internet.

Qu’est-ce que le SEO ?

SEO, référencement naturel, référencement gratuit, référencement organique. Tous ces termes désignent la même chose : l’ensemble des points qui concourrent à améliorer le référencement organique d’une marque sur les moteurs de recherche. Il s’agit de toutes les techniques nécessaires pour améliorer la visibilité d’un site Internet dans les SERPs (Search Engine Results Pages) ou pages de résultats des moteurs de recherche et plus particulièrement Google.

Le référencement naturel ou SEO est aujourd’hui une technique de marketing digital incontournable pour toute entreprise qui cherche à grandir et gagner en visibilité. Que cette entreprise soit digitale ou non, le SEO permet d’acquérir de nouveaux clients. 

Voyons 1 à 1 l’ensemble des points sur lesquels vous concentrer pour parfaire votre référencement naturel. Découvrons ensemble la checklist SEO.

De quoi avez-vous besoin ? Trouvez la prestation SEO clé-en-main pour booster votre visibilité sur Google !

N°1 – Les mots-clés 

Il est obligatoire de commencer cette checklist SEO par le sujet des mots-clés et plus précisément, la recherche de mots-clés. Les mots-clés vont guider toute la stratégie qui sera mise en place sur le site. Url, méta-balise, structure html, contenu, liens internes, etc. sont autant de points chauds SEO qui devront être alimentés sur la base des mots-clés définis.

La recherche de mots-clés permet de déterminer les besoins formulés par les utilisateurs cibles. Que recherchent-ils sur Google ? Combien de fois par mois font-ils chacune de ces recherches ? Qu’attendent-ils comme réponse ? Que font les concurrents sur chacun de ces mots-clés ?

La recherche et la définition des mots-clés permet de répondre à l’ensemble de ces questions.

Checklist SEO - recherche de mots-clés

Il existe de nombreux outils gratuits, freemium, payant pour rechercher les mots-clés à travailler sur son site. Le Planificateur de mots-clés de Google Ads est l’outil gratuit n°1 pour déterminer les mots-clés à travailler sur son site. AnswerThepublic est un outil freemium qui permet de visualiser les questions que se posent les utilisateurs sur votre thématique. Ou encore SEMRush et bien d’autres encore.

Newsletter Dilga.fr

Rejoignez 15 000+ entrepreneurs qui ont déjà une longueur d’avance.

Recevez gratuitement des conseils et des ressources SEO directement dans votre boîte de réception.

C’est gratuit. Désabonnez-vous à tout moment.

N°2 – La concurrence

Vous êtes loin d’être seul sur votre marché. Qu’il s’agisse de concurrence directe ou indirecte, vous devrez en tenir compte dans le cadre de votre stratégie de référencement naturel. Dans ce 2ème point de la checklist SEO, nous allons vous expliquer pourquoi vous devez analyser la concurrence sur chacun des mots-clés ciblé.

Vous avez choisi de cibler un mot-clé et de le travailler sur votre site ? Ok. Commencez par le taper sur Google. Quels sont les 1ers sites à s’afficher ? Lorsque vous cliquez sur un des 1ers résultats, sur quel type de page arrivez-vous ? Une page d’accueil ? Un article de blog ? Une fiche produit ? Un guide ? Etc…

Comment la page sur laquelle vous arrivez est-elle optimisez ? Son contenu est-il fourni ? Il y a-t-il autre chose que du texte sur la page ? Des vidéos, des images, etc.. Tout ce que vous saurez sur la concurrence et notamment celle qui se référence bien sur les mots-clés visé, est bon à prendre.

Identifier, analyser et comprendre la concurrence doit également avoir pour but de comprendre vos opportunité. En effet, si vous êtes novice ou nouvellement arrivé, il n’est peut-être pas opportun de fonder tous ses espoirs sur des mots-clés ultra compétitifs. Il sera peut-être plus opportun dans ces cas là, de viser des mots-clés de type longue-traine, moins compétitifs.

N°3 – Le contenu

Ce 3ème sujet et le 2ème plus important de notre checklist SEO. En effet, en termes de référencement naturel, le contenu est le nerf de la guerre. Le contenu est l’entité qui va porter la sémantique de votre site et ainsi faire comprendre aux moteurs de recherche, ce sur quoi, il est pertinent de vous référencer.

Le contenu a une telle importance, qu’il est primordial de le percevoir comme étant un véritable produit de votre entreprise.

L’investissement que vous allez y mettre, en termes de temps ou d’argent, doit générer un retour en termes de trafic, de leads ou de vente.

Besoin d’aide pour la rédaction de vos contenus SEO ?

N°3.1 – La qualité du contenu

Maintenant que vous avez identifié et ciblé le mot-clé et le sujet de votre contenu, vous allez devoir réfléchir à sa teneur. Concurrence, forum, discussions en ligne, réseaux sociaux, connaissances personnelles, attachez-vous à trouver le maximum d’informations sur votre sujet afin de donner du corps à votre contenu.

En effet, plus vous anticipez les attentes de votre webtorat et y apporter une réponse de qualité, meilleur sera votre impact sur votre cible. Vous devez apparaître comme un expert qui répond en profondeur aux questions que se posent ses lecteurs. 

Google, via les cookies présents dans les navigateurs mais aussi et surtout grâce aux tags que vous implémentez sur votre site, est en mesure de suivre et comprendre les comportement de vos lecteurs. Du moment où il effectue une recherche, clique sur un résultat, arrive sur une page, poursuit ou non sa visite, réalise ou non une action et repart, Google est au courant du comportement des utilisateurs sur votre site.

Gardez en tête que l’intérêt de Google est de garder au maximum l’utilisateur. Il veut lui offrir la meilleure qualité d’expérience possible. Si votre contenu ne remporte pas l’adhésion des utilisateurs, Google ne manquera pas de déclasser votre résultat dans les SERPs.

Dans le cadre de la rédaction de votre contenu, il est primordial de viser la qualité à tout prix.

N°3.2 – Le calibrage du contenu

Après la qualité du contenu, son calibrage. Dans cette checklist SEO, il est important d’attirer votre attention sur le calibrage des contenus en ligne sur votre site. Lié à la qualité, Google estime qu’un contenu de 500 mots est moins qualitatif qu’un contenu de 2000 mots. En effet, afin de viser large et de répondre au mieux aux attentes de vos visiteurs, il est fortement recommandé de produire des contenu avec des calibrages minimum de 750 mots.

De plus, sur la base du travail réalisé au niveau de la concurrence, il ne faut pas hésiter à produire des contenus avec des calibrages plus importants que la concurrence pour obtenir un bon référencement. 

Néanmoins, la qualité reste plus importante que le calibrage. Il ne convient pas d’écrire pour écrire !

N°3.3 – La lisibilité du contenu

Dans cette checklist SEO, nous avons vu que le contenu riche est primordial pour une bonne visibilité SEO. Dans la mesure où l’information doit être dense et le calibrage important, vous devez vous attacher à faciliter la lecture de votre page.

La lecture web est plus chaotique que la lecture papier. La luminosité de l’écran, la taille des police, le défilement, etc. sont autant d’éléments qui ralentissent la lecture sur écran et la rendent plus pénible.

Aérez votre texte, ajoutez de la couleur à des endroits spécifique, jouez avec les tailles de police, utilisez du gras, de l’italique, des citations, des blocs, etc. L’objectif est de rendre la lecture plus ludique et moins compacte.

Rappelez-vous que l’objectif de Google est d’offrir l’expérience la plus qualitative à ses utilisateurs. S’il constate que l’utilisateur quitte votre site à peine arrivé, il n’hésitera pas à déclasser votre résultat. Vous devez donc faire votre maximum pour rendre la visite et la lecture agréables.  

N°3.4 – La duplication du contenu

Google déteste la duplication. Quelle qu’elle soit ! Le contenu dupliqué (comprendre copié) est assimilé par Google comme étant une tentative de tromperie et de manipulation de son algorithme. Vous devez donc veiller à ne mettre en ligne sur votre site, que du contenu unique.

Si le contenu de votre page est publié sur une autre page du site ou sur un autre site, alors c’est un contenu dupliqué. Et les moteurs de recherche pénalisent la duplication de contenu ! 

Pour vérifier si un contenu produit par un rédacteur que vous auriez embauché par exemple ? Rien de plus simple ! Copiez-collez certaines phrases du contenu directement dans la barre de recherche de Google. Si un article similaire apparaît dans les résultats de recherche, vous saurez que vous avez affaire à du contenu dupliqué, qu’il ne faudra pas publier sur votre site Internet.

Si pour une raison ou une autre, vous avez besoin de publier un contenu dupliqué, vous devez pour cela le préciser à Google pour éviter la sanction. Pour cela, vous devrez ajoutez une balise canonical sur le contenu originel.

N°3.5 – Les contenus piliers

Contenus piliers, contenus pilars, contenus cornerstone, tous ces termes désignent les contenus de 1er niveau en termes de référencement. Il s’agit de contenus thématiques, souvent autour d’un mot-clé générique.

Le contenu pilier est un contenu générique, long voire très long et qui mène à des contenus plus précis ou nichés.

Le contenu Pilier est donc un contenu principal au cours duquel vont graviter de multiples contenus secondaires. Chaque contenu secondaire sera rattaché au contenu principal et aux autres contenus secondaires grâce aux liens entre les pages. Idem pour le contenu principal.

N°3.6 – L’optimisation post-publication

Les différents points de cette checklist SEO ont pour objectif de permettre à votre page de bien se référencer sur Google. Une fois le contenu mis en ligne, il faudra en surveiller la performance. Le contenu se classe-t-il parmi les premiers résultats de Google ? Les utilisateurs qui arrivent sur la page consultent-ils d’autres pages ou repartent-ils tout de suite ? Combien de temps les utilisateurs restent-ils sur la page ?

L’ensemble de ces éléments sont vérifiables grâce à Google analytics. Si au bout de quelques semaines, les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous, vous avez tout le loisir de les optimiser.

Surveillez les performances de votre contenu et apportez-y les correctifs nécessaires au fur-et-à-mesure.

N°3.7 – La mise à jour des contenus

Vos contenus ne doivent pas avoir une durée de vie limitée. Au regard du temps passé à sa création, il est important qu’ils puissent générer des résultats ad vitam eternam. Y compris dans le cadre des contenus datés.

Il est important de vérifier régulièrement vos contenus et de mettre à jour les informations obsolètes.

Il me semble que nous avons déjà eu l’occasion dans cette checklist SEO, de parler de l’importance d’offrir une expérience optimale à vos visiteurs. Quelle déception d’arriver sur une page pour constater que ce dernier n’est pas à jour !

N°4 – Les images

Nous avons parler plus tôt dans cette checklist SEO, de l’importance de la lisibilité du contenu. Nous avons évoqué diverses méthodes pour travailler la forme du contenu mais nous n’avions pas encore aborder la solution n°1, à savoir les images. En effet, pour faciliter la lecture, rien de mieux que d’ajouter des images qui illustrent le contenu. Des images illustratives ou explicatives qui permettront de créer une empreinte mentale dans le subconscient de vos lecteur.

De plus, en fonction de votre secteur, les images peuvent même se révéler obligatoire. Vous êtes une agence de voyage et dans votre article « Top 10 des lieux où passer sa lune de miel », vous n’avez aucune image ? N’espérez rien, vous ne serez pas bien référencé par Google. Et même, les utilisateurs qui parviennent tout de même à vous trouver, s’en iront très vite.

Autre point important, l’image se révèle être un canal d’acquisition de trafic à part entière.

Les résultats SEO images

Lorsqu’elles présentent une valeur ajoutée par rapport à la recherche effectuée par l’utilisateur, les résultats SEO images quittent leur onglet dédié pour être affichés dans la recherche classique.

Ces résultats organiques sont récupérés par Google directement sur les sites disponibles dans son index. Les images présentent donc une opportunité de visibilité SEO supplémentaire à condition qu’elles soient correctement optimisées.

Résultats images SEO

N°4.1 – La compression des images

Dans le point précédent, nous avons vu pourquoi les images sont tellement importantes pour le SEO. Néanmoins, mal optimisées, elles peuvent avoir un impact négatif sur les performances de chargement de vos pages.

Pour éviter ceci, vous devez vous assurer de compresser vos images avec des logiciels tels que TinyPNG par exemple. 

N°4.2 – L’optimisation SEO des images 

Après l’optimisation technique, poursuivons cette checklist SEO avec l’optimisation SEO. Google a besoin de mots pour conprendre ce sur quoi référencer votre contenu. C’est pareil pour vos images.

Et c’est dans ce cadre-là que l’on va parler des attributs alt à appliquer sur vos images. En effet, les crawlers des moteurs de recherche ne peuvent pas comprendre le contenu d’une image. Il est donc nécessaire d’ajouter un alt afin de leur fournir une une indication sur leurs teneurs.

Appliquez donc une balise alt sur vos images et sur la base du mot-clé cible de la page sur laquelle s’affiche l’image.

Bon à savoir

L’attribut alt est également très important pour des questions d’accessibilité. Si votre site ne peut pas charger les images ou dans le cas où l’utilisateur utilise des outils d’accessibilité, le navigateur aura alors au moins une information sur le contenu qui aurait dû apparaître sur votre page. 

N°5 – Les balises SEO

N°5.1 – La balise title

<html>
<head>
    <title>
Dilga.fr | Marketplace SEO pour projets ambitieux</title>
    <meta name="Les meilleurs services SEO pour entrepreneurs et porteurs de projets. Freelances français et vérifiés. Donnez vie à vos ambitions avec Dilga.fr !">
</head>
<body>
...

Il s’agit là d’une des balises les plus importantes pour le référencement naturel. Elle doit donc obligatoirement faire partie de cette checklist SEO. C’est elle qui indique aux internautes et aux moteurs de recherche la thématique visée par la page ainsi que le mot-clé sur laquelle ladite page est pertinente. Chaque page du site doit avoir sa balise title.

Balise title

Fin 2021, Google a commencé à prendre de plus en plus de liberté avec la balise<title> en choisissant de ne pas l’afficher et à en créer une de toute pièce en piochant du contenu sur la page.

N°5.1 – La balise meta description

<html>
<head>
    <title>
Dilga.fr | Marketplace SEO pour projets ambitieux</title>
    <meta name="Les meilleurs services SEO pour entrepreneurs et porteurs de projets. Freelances français et vérifiés. Donnez vie à vos ambitions avec Dilga.fr !">
</head>
<body>
...

La balise meta "description" d’une page fournit aux autres moteurs de recherche ainsi qu’aux utilisateurs, comme son nom l’indique, une description de la page. Alors que la balise <title> est courte, la balise "description" elle, peut contenir une ou deux phrases, voire un court paragraphe. À l’instar de l’élément <title>, la balise meta "description" est placée dans l’élément <head> du code HTML de la page.

Balise méta description

Une balise meta description accrocheuse et optimisée, c’est-à-dire qui contient un certain nombre de mots-clés recherchés et en lien avec votre article, aura un impact direct sur votre CTR sur Google… alors n’oubliez pas de la compléter et de l’optimiser.

N°6 – La structure HTML

Vous savez quel mot-clé cibler, vous avez défini le sujet de votre contenu, vous avez optimisé vos balises SEO, vous allez maintenant devoir vous attaquer à la structure HTML de votre page. C’est que nous allons voir tout de suite dans cette checklist SEO.

La structure HTML correspond aux zones de chaleur onsite de votre page. Le but étant d’optimiser ces points de chaleur sur la base de votre mot-clé.

Quelle méthodologie SEO adopter ?
Source Miss SEOGirl

Une fois que vous avez défini la trame de votre article, il faudra l’optimiser pour qu’il soit référencé pour le mot-clé choisi dans les pages de recherches.

Votre mot-clé doit être mentionné à tous les niveaux de la structure de votre page. Néanmoins, comme pour tout, l’excès est à proscrire ! Votre limite est la suroptimisation : vous n’écrivez pas uniquement pour des moteurs de recherche mais aussi et surtout pour des utilisateurs.

Le mot-clé doit être mentionné suffisamment pour qu’il soit visible et correctement pris en compte par les moteurs de recherche. Mais il ne doit pas l’être trop au point d’alourdir la lecture, Une simple question d’équilibre.

Besoin d’aide pour l’optimisation SEO de vos pages ?

N°7 – Les URLs

N°7.1 – Le protocole

Présenter un site HTTP aujourd’hui est tout simplement suicidaire en termes de business. La sécurité et le respect de la confidentialité font désormais, et ce, depuis quelques année, partie prenante du SEO.

Google mais également la plus part des moteurs de recherche n’acceptent plus les protocoles non fiables. C’est pour cela qu’il fait partie de cette checklist SEO.

HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure) désigne un protocole de transmission chiffré permettant une navigation généralement plus sûre que sous HTTP.

Depuis 2014 Google considère que le HTTPS est un critère de référencement. Il est donc recommandé de passer de HTTP à HTTPS.

N°7.2 – Le format des URLs 

Il n’y a pas forcément d’optimisation SEO en tant que tel au niveau des urls. La présence ou non de mots-clés dans l’url n’a pas d’impact sur le référencement de votre contenu.

En revanche, dans cette checklist SEO, nous allons plutôt revenir sur la forme de l’url.

La longueur : le moteur de recherche ne pénalise pas l’url longue. Néanmoins, l’url courte et compréhensible facilement pour l’utilisateur, facilite son expérience et à donc un impact sur votre référencement de manière indirecte. Si vous êtes sur un CMS tel que WordPress ou Shopify par exemple et que vous utilisez une extension SEO, cette dernière contrôlera pour vous la longueur de votre url et vous le fera savoir si vous devez la raccourcir.

Autre chose, même si, nous l’avons vu, la présence du mot-clé dans l’url n’est pas obligatoire, il reste intéressant de l’y faire figurer car ainsi, en fonction de ce qu’aura recherché l’utilisateur, Google sera amené à le mettre en gras dans sa liste de résultats. Améliorant ainsi la visibilité de votre résultat dans la SERP.

N°7.3 – Les caractères interdits dans les URL 

L’url est un élément technique assez sensible. Certains navigateurs ne supportent pas tous les caractères (majuscules, underscores, espaces, caractères accentués, etc.).

Pour faire simple, n’utilisez que des caractères minuscules, non accentués avec des espaces remplacé par des tirets.

N°8 – Les liens

Le lien est un point très important de la stratégie de référencement naturel. Le lien est apparenté à un vote. Une page qui fait un lien vers une autre page, fait un vote. Plus une page obtient de vote, mieux elle est référencée.

D’où qu’il provienne, le lien entrant (le lien qui arrive -qui entre- sur votre site) doit être de qualité (forme, paramétrage, ancre, contexte, etc.). Google fait la chasse aux liens de mauvaise qualité, intégrés dans le seul but d’influencer le référencement. Pour de détails concernant le lien entrant, consultez le glossaire SEO.

Dans cette checklist SEO, nous allons découvrir les types de liens possibles ainsi que les précautions à prendre.

N°8.1 – Les liens externes 

Lorsque l’on pense au netlinking, on pense aux liens externes, les liens depuis d’autres sites vers votre site. En effet, les backlinks représentent un enjeu majeur. En effet, le « vote » a d’autant plus de poids s’il provient de l’extérieur. Mieux encore quand il provient d’un site lui-même d’autorité sur son secteur.

Lorsque vous mènerez des campagnes d’acquisition de backlinks, il y a plusieurs choses que vous devrez garder en tête :

  • le site qui vous envoie le backlinks : est-il qualité (même thématique, site « propre » vis-à-vis de Google, etc.)
  • L’emplacement du lien sur la page : le lien est-il à l’intérieur d’un contenu ou dans le footer ou une colonne de droite ?
  • La forme du lien : le lien est-il dofollow ou nofollow ? sur quelle ancre est-il réalisé ?

N°8.2 – Les liens internes

Le linking ne concerne pas uniquement les liens externes. Mais dans cette checklist SEO, nous parler également des liens internes. On parle donc de maillage interne. Le maillage de l’ensemble des pages de votre site grâce aux liens.

Il n’est pas toujours simple d’obtenir des liens vers son site, surtout lorsque l’on débute. Mais il y a des liens qui ne coûtent rien.

Mais même s’il s’agit de votre site, il ne faut tout de même pas faire n’importe comment. Les pages stratégiques de votre site doivent recevoir le plus grand nombre de liens.

Les 15 règles à suivre pour booster son SEO avec le maillage interne -  Inlinks
Source Inlink.net

Le schéma de liens que vous implémentez sur votre site doivent suivre une logique hiérarchique mais également en termes de parcours. En effet, le lien interne a également pour intérêt de servir et guider le parcours de l’utilisateur sur le site Internet.

Le but étant de garder votre utilisateur au maximum en lui permettant de poursuivre facilement la découverte du site.

Vous avez donc tout intérêt à créer des liens de navigation (menu principal, footer, colonne de droite ou de gauche) mais également des liens contextuels à l’intérieur des contenus.

N°8.3 – Les liens brisés 

Les liens sont un sujet qui méritent toute votre attention. Aussi bien au moment de l’intégration mais également dans le cadre de leur entretien. Une page supprimée, une autre modifiée (avec modification de l’url), entraine invariablement des liens brisés. En effet, le lien qui fonctionnait au moment ou vous l’avez implémenté peut ne plus exister quelques temps plus tard.

Ce qu’il se passe à ce moment là ? Votre navigateur va rechercher le lien tel qu’il le connait mais ne va pas pouvoir le trouver (parce qu’il a été supprimé ou modifié). Dans ce cas là, votre serveur va renvoyer un code pour signifier à cela qui a tenté d’accéder au lien, qu’il a rencontré une erreur. C’est ce que l’on appellera une erreur 404.

Google déteste l’erreur 404 car il estime que cela traduit d’un maque d’entretien du site. N’oubliez pas que Google veut offrir de la qualité à ses utilisateurs ! Il ne va donc pas les envoyer sur un site non entretenu.

Vous devez donc régulièrement vérifier votre site afin d’éviter une mauvaise expérience utilisateur. Vous pouvez utilisez des outils de crawl tels que Screaming frog ou vérifier dans la Search Console, si Google a lui-même rencontré des erreurs 404.

Si vous trouvez des liens cassés ou brisés, nous vous conseillons de les remplacer ou les corriger s’il s’agit de liens internes ou demander à supprimer ou corriger, voire rediriger s’ils s’agit de liens externes.

En SEO, les redirections 301 vont permettront de transférer l’autorité et le trafic de votre ancienne page à la nouvelle. Cependant, ne créez pas trop de redirections successives car elles pourraient augmenter la durée de chargement de vos pages. 

N°8.3 – L’obtention de liens 

Nous l’avons vu dans cette section de la checklist SEO, l’acquisition de liens qu’ils soient internes ou externes, a un fort impact sur le référencement. Si vous obtenez des liens naturels provenant de sites de forte autorité, il y a de fortes chances qu’ils aient un impact positif sur le référencement de votre article. 

Néanmoins, prenez soin de les surveiller régulièrement.

Besoin d’aide pour vos campagnes de netlinking ?

N°9 – L’autorité 

S’il fallait être précis, nous aurions parlé de EAT mais dans le cadre de cette checklist SEO, nous allons nous contenter de parler de l’autorité. Dans le cadre du référencement d’un site Internet, les moteurs de recherche tels que Google vont s’appuyer sur l’autorité d’un domaine en fonction d’une certaine thématique.

Quel est le sujet/la thématique principal(e) de ce site Internet ? Quel est le volume de contenus disponibles sur ce site en rapport à sa thématique principale ? Est-il fait mention de lui sur Internet comme étant une figure d’autorité sur cette thématique ? Existe-t-il des liens en rapport avec cette thématique vers ce site ?

Par exemple, si vous êtes un expert du marketing digital, il sera beaucoup plus simple pour vous, de bien référencer un contenu sur Facebook Ads (technique de marketing digital). Ce sera plus compliqué pour un site de voyage, de se positionner sur Facebook Ads.

Il est donc primordial d’être cohérent dans votre choix de positionnement éditorial. L’objectif n’est pas d’écrire sur tout, tout le temps. Le ciblage que vous opérerez vous permettra d’asseoir votre autorité sur votre secteur. 

N°10 – Les médias

En plus des images, nous devons aborder le sujet des autres types de média dans cette checklist SEO. Plus vous aurez de médias divers sur site Internet, mieux vous serez perçu par les moteurs de recherche, meilleur sera votre référencement.

En termes de médias, on pense donc aux vidéos, aux infographies, aux fichiers audio, etc…Les vidéos, tout particulièrement, présentent un intérêt majeur. En effet, gardez en tête que YouTube est le 2ème moteur de recherche utilisé au monde et il appartient à Google.

Si vous avez une vidéo, que vous l’hébergez sur YouTube et que vous l’affichiez sur un contenu correspondant sur votre site, vous aurez là un combo gagnant en matière de référencement naturel.

De plus, les vidéos offrent une autre mode de consommation sur le site et permettent ainsi d’augmenter le temps passé sur la page.

Cette checklist SEO n’est pas le lieu pour détailler le sujet de la vidéo au maximum mais si vous souhaitez en savoir plus sur la manière d’exploiter la vidéo pour le SEO, téléchargez gratuitement le ebook « SEO 2022 : les 5 tendances fortes à tester de toute urgence ».

N°11 – Le fichier sitemap

Et si vous fournissiez à Google une carte pour l’aider à mieux se repérer sur votre site ? Dans cette checklist SEO, il serait insensé de ne pas aborder le sujet du sitemap.xml.

La première étape du référencement est l’indexation. Autrement dit, l’intégration des urls de votre site dans la base de données du moteur de recherche. Lorsqu’un utilisateurs effectue une recherche, le moteur de recherche va parcourir sa base de données- afin de récupérer tous les éléments susceptibles de répondre à la demande de l’utilisateur.

Vous comprenez donc l’importance de l’indexation ! Si vous n’êtes pas indexé, vous n’êtes pas référencé.

Pour être indexé, votre site va d’être régulièrement visité par les robots crawlers des moteurs de recherche. Ceci afin de s’assurer que votre page est active et digne d’être indexée. Ces crawlers ayant beaucoup de sites à visiter, il n’accordent que peu de temps à chaque site. Vous devez donc leur faciliter au maximum la tâche grâce à un fichier sitemap.xml.

Un sitemap est un fichier généralement nommé sitemap.xml qui liste l’ensemble des URL d’un site web. Grâce à ce protocole sitemap, les robots des moteurs de recherche peuvent explorer simplement les différentes pages d’un site web.

Les Google featured snippets ou position 0 ou extraits optimisés sont ces résultats de recherche naturels (gratuits) qui apparaissent de manière « optimisée » en tout début de liste.

Il s’agit d’un extrait d’une page que Google juge pertinente par rapport à un mot-clé et qu’il met en avant comme ici sur cet exemple :

image 3

Les extraits optimisés ont toutes leurs place dans la checklist SEO car vous aurez davantage de chances d’apparaître sur la première page de résultats de Google si votre article a le potentiel de figurer dans un featured snippet.

Il existe de nombreux types de featured snippets et les modalités pour y apparaître diffèrent à chaque fois. Cela étant, tous les types de snippet ont pour but commun de répondre à l’intention de l’utilisateur de la manière la plus pertinente possible. Pour plus d’informations à ce sujet, téléchargez gratuitement le ebook « SEO 2022 : les 5 tendances fortes à tester de toute urgence », un dossier complet a été consacré à la position 0.

N°13 – La vitesse de chargement des pages 

La vitesse ou performance de chargement d’une page est le temps que va mettre le site à afficher la page. Ce terme est présent dans la checklist SEO car il s’agit là d’un facteur très important du référencement naturel.

A votre avis, en tant qu’internaute vous-même, que pensez-vous qu’il se passe lorsqu’un site Internet met du temps à se charger ? L’internaute perd patience et s’en va.

Plusieurs études ont pu démontrer qu’avec un temps de chargement de 3 secondes ou plus, 40% des utilisateurs quittent le site avant que son contenu n’ait été affiché. Chaque seconde compte et pour améliorer l’expérience de vos utilisateurs et votre référencement, il est important d’optimiser au maximum la vitesse de chargement de son site Internet. 

Il y a divers éléments qui peuvent agir négativement sur les performances de chargement d’un site : poids des images, performance du serveur d’hébergement, etc… il existe divers outils qui permettent de tester les performances de chargement d’un site et d’identifier les points à corriger. C’est le cas notamment de GtTMetrix.

N°14 – L’optimisation mobile

Depuis quelques années déjà, Google a priorisé le mobile. Et cela va dans le sens des usages. Autrement dit, Google va se baser sur la version mobile de votre site pour en déterminer le référencement naturel. C’est que l’on appelle le mobile-first.

Si votre site web n’est pas compatible sur mobile (performances de chargement exécrables, ergonomie incompatible, contenu illisibles, etc.), il sera plus difficile de référencer votre contenu dans les premiers résultats des moteurs de recherche. 

Utilisez un outil ou un thème dit responsive et qui donc s’adapte de façon dynamique et automatique aux dimensions de l’écran qui consulte.

DE QUOI AVEZ-VOUS BESOIN ?

Parcourez les prestations proposées par les freelances SEO référencés sur Dilga.fr et trouvez celle qui vous aidera à atteindre vos objectifs de visibilité sur Google. Freelances français 🇫🇷 vérifiés !

Vous souhaitez faire réaliser un audit SEO ?

Vous avez besoin d’une analyse SEO de votre site afin d’identifier les points d’amélioration en matière de référencement naturel

Vous souhaitez optimiser votre SEO onsite ?

Ou alors vous avez plutôt besoin de contenus SEO ?

Vous avez besoin de contenus liés à votre offre et à votre thématique business pour maximiser votre trafic depuis Google

Vous avez besoin d’augmenter la popularité de votre site afin de vaincre la concurrence

Ou alors de renforcer votre visibilité locale ?

Vous avez besoin de toucher une clientèle locale ou géographiquement définie

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

S'inscrire

réinitialiser le mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail, vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.

Membership

An active membership is required for this action, please click on the button below to view the available plans.